Traditions et artisanat

Fêtes et traditions

Toute l’année, des fêtes religieuses ou laïques rythment la vie de l’île. Les fêtes populaires permettent aux populations locales de se retrouver et aux étrangers de découvrir des traditions fort pittoresques, dont voici les principales :

Février : le Carnaval de Funchal pendant lequel la ville se transforme en mini Rio de Janeiro avec spectacles de samba, salsas et grands cortèges dans les rues.

Mars : fête de la canne à sucre à Ponta do Sol où vous pourrez y déguster du rhum, mais aussi des mets confectionnés à base de rhum.

Avril : fête de la fleur, avec ses cortèges de chars fleuris, ses rues tapissées de fleurs et ses troupes folkloriques.

Mai : fête du citron à Ilha, Festas da Sé avec ses groupes de cuivre animant les rues de Funchal.

Juin : Fête de la cerise à Camara dos Lobos qui se tient tous les ans depuis 1952 dès lors que les cerises sont mures.

Juillet : 24 heures de danse et festival régional à Santana, festival das Lapas à Paul do Mar

Aout : festival gastronomique de Machico, grande fête du 15 aout à Monte.

Septembre : fête du vin à Camara dos Lobos.

Octobre : fête du seigneur des miracles (procession nocturne avec des bougies).

Novembre : fête de la châtaigne (dégustations de spécialités de soupes et de liqueurs)

Décembre : fête du Nouvel An célébrée par un splendide feu d’artifice illuminant toute la baie de Funchal.

Outre ces grandes fêtes, quasiment officielles, chaque village célèbre son saint patron.

  

 

L’artisanat

L’art du travail manuel a été et reste l’un des plus importants aspects culturels de l’île. En effet, la vannerie ou encore la broderie sont des anciens piliers de l’économie de Madère :

L’art de la broderie a été introduit sur l’île au XIXème siècle par une famille anglaise, la famille Phelps qui apprit à beaucoup de femmes de l’île à broder à l’anglaise. Les pièces réalisées sur l’île devinrent très demandées et le nombre de brodeuses sur l’île ne cessa d’augmenter jusqu’à atteindre les 70 000 au début XXème siècle. De grandes usines de broderies se construisirent autour de Funchal et permettaient de valider les produits et de les exporter en Europe et en Amérique. Aujourd’hui, la broderie artisanale est utilisée dans la fabrication des produits souvenirs.

Il faut savoir qu’en 2007, la broderie de Madère reçut le prix du salon Home Textile à New York.

La vannerie est également un art à Madère. Très présente dans les années 50, beaucoup d’hommes travaillaient pour cet artisanat. Les saules de l’île étaient coupés afin de créer des roseaux assez souples pour fabriquer des paniers, plateaux, chaises… Cela nécessitait une grande force et une grande habilité. Madère est devenu l’un des plus grands centres producteurs du monde.

Venez découvrir la vannerie à travers les paniers en osiers « made in Madeira » lors des descentes en « carros de cestos » à Funchal. Ce sont des transports typiques utilisés autrefois dévalant à toute allure les ruelles à Monte sur un parcours de plus de 2 kilomètres. Une descente riche en sensations !